Ne dites pas dernier délai dites Quasimodo

Jacques Bertin

chanson

Samedi 23 mars à 21h

Tarif : 13€ / 9€

Réservation au 04.73.70.26.63 ou reserver@capitainerie.org

nouveaux dispositifs tarifaires
- carte de réduction, vendue 8€ et valable jusqu’au 30 juin. Elle donne droit au tarif réduit.
Elle est amortie dès la deuxième venue.
- carnet de 9 billets non nominatifs. Ces places, du fait de leur préachat, sont au tarif réduit.

 

photo Claudine Ponchard

Plus de vingt albums, des récitals en France et à l’étranger, des livres de poèmes, deux prix Charles-Cros, une biographie de Félix Leclerc... Depuis plus de quarante ans, Jacques Bertin est un homme qui chante, un public fidèle le suit, d’autres le découvrent avec bonheur. Reconnu dès ses débuts comme le fils naturel de Brel et de Ferré, il continue de faire entendre sa voix, ample et envoûtante. « Bertin est un interprète d’un lyrisme exceptionnel, doté d’une voix chaude et fraternelle, portant le chant comme une respiration vitale », écrivait Marc Robine dans Chorus.
Dans son récital il glisse parmi ses propres chansons des oeuvres du répertoire (Ferré, Bérimont, Semal, Brua…). « La chanson , dit-il, c’est la vibration, non seulement des cordes vocales, mais de l’être humain. Le chanson, c’est ce qui nous envoie au plus profond de nous-mêmes ».

Cette troisième venue de Jacques Bertin à La Capitainerie est l’occasion d’un petit événement?: rencontre à la librairie Les Volcans, le 21 à 17h ; le même jour, projection en sa présence de son film sur Jean Dufour, grand acteur de l’éducation populaire, à 20h au cinéma Le Rio ; et le 23, son tour de chant à La Capitainerie.

Lumière : Catherine Reverseau – Son : Guillaume Bequet